Les huit règles thérapeutiques

la sudorification

Quand les agents pathogènes sont au niveau de la peau, faire transpirer pour les disperser » Transpiration légère pour préserver le Qi correct. Utiliser des points du Yang, de Du Mai, de la surface, de la tète et la nuque, de poumon.

L’effet correct consiste à :

la désobstruction ou purgation

en cas de pénétration de froid et d’humidité qui entraînent l’apparition progressive de : - stagnation de Qi Xue - obstruction des méridiens

- amas de substances pathologiques endogènes

la tonification

En cas de déficience ou d’épuisement de Qi, Xue, Jing ye, Zang Fu, Yin Yang.

La dispersion

En cas d’obstruction ou de stagnation dans le mécanisme du Qi : Arrêt du Qi par stagnation d’humidité Stagnation du QI se transformant en feu Amas de froid par stase de Qi

Refroidissement par reflux du Qi

On peut associer à la piqûre :

  • Les ventouses

  • Le grattage sur le trajet des points.

Le rafraîchissement

En cas de chaleur vide ou plénitude.

Techniques :

saignée + ou - ventouse

L’évacuation ou vomification

en cas de stagnation du Qi Xue de Tan Yin d’humidité et d’aliments, pouvant entraîner la formation de masses ou de grosseurs :

Harmonisation ou régularisation

Entre le YIN et le YANG Il s’agit d’harmoniser Yin Yang dans leurs fluctuations pathologiques :

Le réchauffement

en cas de stagnation et obstruction par le froid humidité, Déficience voire épuisement du Yang Qi.