Le Guasha

Gua sha (chinois : 刮痧 ; pinyin : guā shā ; littéralement : « Pas d'équivalent en français ; Sha signifie "sable" ou "peau de requin") ». La technique Gua Sha, issue de l'ancestrale médecine chinoise, consiste à provoquer volontairement, en grattant la peau avec une spatule en corne le plus souvent, une éruption, symptôme de crise du syndrome Sha. On élimine ainsi sa perversité et l'on résout le symptôme (douleurs, inflammations, chaleur et humidité, etc.).

La texture de l'éruption Sha ressemble à du sable : rugueuse comme la peau du requin. Le plus souvent les éruptions sont rouges, mais peuvent être bleues, violettes ou noires ; plus elles sont foncées, plus le Sha est ancien.

La plupart des Shas disparaissent en deux à trois jours. Certains, plus impressionnants au départ, demandent quelques jours de plus.

Malgré les apparences sur la photo ci-contre, le Gua Sha est quasi-indolore. Le praticien doit contourner les zones douloureuses.


Gua sha libère le Biao (attaques externes ; exemple : grippe) et résout la stagnation du sang en surface.